Article 9 : évaluer le système scolaire / évaluer les établissements ?

L’article 9 de la loi sur « l’école de la confiance » supprime l’actuel organisme d’évaluation du système scolaire, le CNESCO, et le remplace par le Conseil d’évaluation de l’école. Plus qu’un changement de nom, c’est un changement de la manière dont on conçoit l’évaluation des politiques scolaires et ses finalités.

Évaluer les établissements ou évaluer le système scolaire ?

Alors que le CNESCO avait pour objectif d’évaluer le système scolaire dans son ensemble, le futur Conseil d’évaluation de l’école se donne principalement pour nouvel objectif d’évaluer les établissements.

2° Il définit le cadre méthodologique et les outils des autoévaluations et des évaluations des établissements conduites par le ministère chargé de l’éducation nationale et analyse les résultats de ces évaluations ; pour ce faire, il s’appuie sur toutes les expertises scientifiques, françaises et internationales, compétentes en matière d’évaluation qu’il estime nécessaires. Il s’assure de la fréquence régulière de ces évaluations d’établissements et définit les modalités de leur publicité. (Projet de loi pour une école de la confiance, article 9)


Ce qu’il y a à craindre :

L’indépendance et le pluralisme du CNESCO devait permettre de prendre du recul sur les effets des politiques éducatives qui doivent être envisagés de manière complexe et sur un temps long.

En souhaitant évaluer les établissements, l’évaluation est moins pensée comme un outil d’évaluation des politiques éducatives, mais comme un outil de management des établissements scolaires et de contrôle des enseignant.es. Cela fait écho aux évaluations nationales des élèves, mises en place par Jean-Michel Blanquer, notamment en CP.

Il existe actuellement un classement des lycées ; on peut craindre un futur classement des collèges et des écoles primaires et maternelles, puisque ces évaluations devront être rendues publiques.

Art. L. 241-14. – Les rapports, les avis et les recommandations du conseil d’évaluation de l’école sont rendus publics. (Projet de loi pour une école de la confiance, article 9)

Le CNESCO : évaluer le système éducatif

Les « évaluations nationales », quel est le problème ?